5 Astuces pour Bien Commencer le Beatbox

Posté par Inibeater le 11 Août 2016

Vous souhaitez vous lancer dans l'art du Human Beatbox ? Je vais vous donner 5 astuces pour bien commencer, et progresser plus rapidement que la normal

1) L'Environnement

Il est plus facile de beatboxer, d'expérimenter et de faire des têtes parfois très étranges (un peu trop ?) quand il y a personne. Vous l'avez deviné, il vaut mieux donc s'entraîner dans un environnement calme, dans votre chambre, quand il n'y a personne à côté de vous ou même chez vous (c'est encore mieux pour être libre).

Alone Seul.

2) La Technique d'abord

Une erreur que fait souvent les débutants est de directement s'entraîner à faire des grosses bass (oui je sais que vous aimez ça !) pour faire de la Dubstep ou des mélodies avec. Il va pourtant falloir vous retenir ou alors ne pas travailler que ça ! La bass vocale (aussi appelée Throat Bass) prends un temps fou à être maîtrisée, et pour éviter d'avoir une jolie bass avec des Drums dégueulasses inaudibles, et d'être super restreint niveau beat, il vaut donc mieux commencer par travailler sa technique, ses sons et ses roulements, pour ensuite travailler sa bass beaucoup plus tard quand on commence à avoir une bonne diversité de beats.

Ce conseil peut être frustrant, mais croyez-moi, les bases sont très importantes, et il ne vaut mieux pas sauter les étapes si vous souhaitez avoir un très bon niveau sur le long terme en beatbox.

3) S'inspirer

Parfois, la copie n'est pas une mauvaise chose. On entend beaucoup le terme plagiat (et souvent à tord), mais reproduire des routines existantes de beatboxer est la chose que tout le monde fait, que se soit pour s'entraîner comme pour s'amuser.

Au début, comme tout le monde, vous n'aurez sûrement pas beaucoup d'inspiration et de courage pour inventer vos propres beats, dans ce cas il est donc très bien et légitime de reproduire des beats existants pour vous entraîner. C'est la manière la plus rapide pour vous entraîner à des combos, roulements et sons.

4) Partager

Le partage est un élément essentiel pour progresser. C'est une des manières les plus rapides pour avoir des retours sur ce que vous faites, et donc de pouvoir progresser.
Il existe plusieurs manières de partager ce que vous faites :

  • Faire une Démonstration dans la vraie vie
  • Aller à des événements de beatbox (comme le Championnat de France de Beatbox)
  • Utiliser des outils comme Teamspeak. (Serveur beatbox : ts.beatbox-rap.com)

Même si vous avez encore honte de votre niveau, le fait d'aller sur Teamspeak au début peut vous aider à ne plus avoir honte, ou juste à rester à jour sur les nouveaux sons à la mode en Beatbox !

5) Expérimenter

Comme dit un un brave homme 'C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui'. Et c'est souvent en faisant n'importe quoi que j'ai pu trouver la majorité de mes phases.
Et oui ! Aussi bizarre que cela puisse paraître, je n'ai pas d'illumination qui vient me réveiller le matin à 4h, mais je trouve mes phases en expérimentant, en testant des bruits très étranges, et en essayant des combinaisons techniques différentes.

Scientifique fou Expérimentations.